Musicologie Médiévale

Resources for medieval musicology and liturgy

Nous avons mis en regard les versions de l'Antiphonale Monasticum et de l'antiphonaire de Klosterneuburg 1012:


La présence du SI bémol à "AEqualis" et à "Una" ne laisse préjuger aucun doute sur la nature du SI à "aeQUAlis"...

L'Antiphonale Monasticum n'a-t-il pas été imprudent de proposer le SI naturel pour "aeQUAlis"???

Views: 384

Replies to This Discussion

L'on constate effectivement dans la tradition "germanique" des attractions ascendantes vers les cordes fortes, mais pas descendantes!!!

En particulier, ces attractions semblent se manifester avec précocité, dès la la fin du Xème siècle chez les sangalliens.

Voici quelques exemples:

1) L'incipit du Répons Videntes stellam. La comparaison entre Hartker ( H 75) et Quedlinburg (28r) est éloquente:

D'un point de vue strictement sémiologique, les deux versions sont équivalentes et peuvent être prises comme deux facettes de la réalité: MI MI FA. Pourtant, la présence, dans H, de deux virga et d'un equaliter prolongé font penser à une intonation sur FA, tandis que Qued, très explicite, conserve l'intonation sur MI !

2) L'intonation du répons Ostende nobis Domine, heureusement restituée dans AM t I (page 3) sur MI est diversement rendue:

La notation de H avec des virga et le témoignage concomitant de Bénévent 21 avait poussé Dom Gajard, en 1934, à choisir la corde de récitation sur FA.

Il es remarquable de constater que Qued utilise un corde sur MI, que même Bénévent a abandonné!

Là-encore, la notation sangallienne, au mieux, fait preuve d'équivoque...Je pense que H était déjà passé au FA....

Benedicta : virgo Maria, depuis GO devrait se chanter un ton plus bas (probablement aussi Dne Praeuenisti)

Diffusa : entre EST et PROPTEREA il faudrait tout chanter un ton plus bas. Benedixit démarre à l'unisson

Esto mihi : je me suis trompé, mais le début, jusque à DEUM se chante un degré plus haut (donc pas de mi bémol, mais un fa# sousentendu dans l'intonation Esto).

 

Quant à la petite tournure de l'All. Laetatus sum, on la retrouve encore dans la comm. Simon ioannis (plus his). Mais cette communion est attribuée par Eins. au huitième mode (et non pas au sixième, comme dans le Graduale Novum), et on aurait donc des F# plutôt que des Eb

 

Des fois... FFE qui devient EF... En tout cas, des fois aussi, les virgulae de H indiquent bien des MI (ou plutôt des SI de Deuterus authente pas encore transformé en plagal). Tout dépend de comment ces notes se situent par rapport à une note de base (par exemple il y a des antiennes comme de syon qui commencent au grave, mais avec une virgula, car la note grave en question ne l'est pas par rapport à la note de base). Quant au fait que H conserve en général les récitations sur SI et MI, cela me semble une évidence

Dominique Crochu a dit :

L'on constate effectivement dans la tradition "germanique" des attractions ascendantes vers les cordes fortes, mais pas descendantes!!!

 

Pas si sûr!

Je propose à ce sujet une discussion sur la COM Videns Dominus, qui a induit, eu égard aux sangalliens, une restitution sur FA pour la corde de récitation, dans le Graduale Novum.

transcription fausse justement eu égard à St Gall, puisque la communion y est attribuée au quatrième mode  (y compris à Chartres et chez Regino) ! et classée par le GNv en premier mode... (comme quoi si on s'était donné la peine d'ajouter les versets psalmiques on aurait remarqué l'incongruité). EINS donne la reprise à «et prodiit» (qui a un mystérieux equaliter dans le corps de l'antienne...)

Dominique Crochu a dit :

Pas si sûr!

Je propose à ce sujet une discussion sur la COM Videns Dominus, qui a induit, eu égard aux sangalliens, une restitution sur FA pour la corde de récitation, dans le Graduale Novum.



Ricossa a dit :

Benedicta : virgo Maria, depuis GO devrait se chanter un ton plus bas (probablement aussi Dne Praeuenisti)

Gr. Benedicta. Bv34 écrit en effet un ton plus bas que GT 407 et GT 509. Aussi Bv35. Mais le mélodie des Béneventains diffère de plus tôt. Ils font le cadence de la première frase déja un ton plus bas. Et ils terminent en Re. En Bénevent c’est vraiment un Protus (comme le verset de GT !) Mais Albi, Rouen O6 sont conforme GT.

 

Diffusa : entre EST et PROPTEREA il faudrait tout chanter un ton plus bas. Benedixit démarre à l'unisson

comme GrN 37 Pfff.. :-)

 

Esto mihi : je me suis trompé, mais le début, jusque à DEUM se chante un degré plus haut (donc pas de mi bémol, mais un fa# sousentendu dans l'intonation Esto).

cette intonation est seulement visible en Albi et atypique. Scribal error ?

 

Quant à la petite tournure de l'All. Laetatus sum, on la retrouve encore dans la comm. Simon ioannis (plus his). Mais cette communion est attribuée par Eins. au huitième mode (et non pas au sixième, comme dans le Graduale Novum), et on aurait donc des F# plutôt que des Eb.

 

l’attribution est très divers : Albi VI mais Yrieix VIII, Benevent39 VI mais Bv34 VIII, Gal381 VI mais Einsiedeln VIII, Modena 13 VI mais Modena 7 VIII.

 

RSS

Partnership

and your logo here...

We need other partners !

Support MM and MMMO !

Soutenez MM et MMMO 

!

© 2020   Created by Dominique Gatté.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service