Musicologie Médiévale

Resources for medieval musicology and liturgy

Notation paléofranque : Une nouvelle source d'antienne

Halberstadt, Domschatz, Inv.-Nr. 467

Evangéliaire du deuxième quart du IXème siècle provenant de Fulda, avec lettres de la Passion pour chaque évangéliste.

1v Antienne Vidit Iesus hominem sedentem... (Mt 9,9)

Notice : http://www.hab.de/files/halberstaedterhss/HBS_Dom_IN-467_olim-46.html

Fac-similé numérique : http://diglib.hab.de/?db=mss&list=ms&id=ed000023

 

Views: 416

Reply to This

Replies to This Discussion

Bonjour,

Excusez mon ignorance mais que sont donc les "lettres de la Passion pour chaque évangéliste" ?

Merci d'éclairer ma lanterne.

Alain Vadeboncoeur

Bonjour,

les lettres de la passion son des lettres ajoutées aux lectures de la Passion pour indiquer l'hauteur de récitation souvent :

c =  cito ou bien celerite (pour le narrateur)

t = tenete ou tarde ou trahe (pour le Christ)

s = sursum ou a pour altius (pour la foule ou la synagogue)

Ces indications musicales apparaissent vers le VIIIème siècle dans certains évangéliaires.

Ici nous pouvons voir sur le texte de s et des t :

http://diglib.hab.de/wdb.php?dir=mss/ed000023&pointer=161

article sur les lettres de la passion par M Huglo et moi dans le festschrift baroffio edite par la regrettee Leandra Scappaticci

Se può interessare alcuni anni fa avevo individuato la presenza di "litterae passionis" anche al di fuori del racconto della passione del Cristo nello splendido Messale Berlin, Staatsbibl., Lat. Fol. 920 [Kottor, sec. XII/1]

Litterae passionis extra passionem. La testimonianza del codice Berlin, Staatsbibliothek, Lat. Fol. 920, in Rivista Internazionale di Musica Sacra, 32, fasc. 1 (2011), pp. 155-156.

 

Merci!!

Reply to Discussion

RSS

Partnership

and your logo here...

We need other partners :

© 2018   Created by Dominique Gatté.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service