Musicologie Médiévale

Resources for medieval musicology and liturgy

Le classement des manuscrits de l'Office à partir des versets de répons semble donner des résultats prometteurs.

En ce qui concerne la tradition cartusienne, si l'agencement des textes marque l'appartenance de la Grande Chartreuse à la zone d'influence lyonnaise, les mélodies restent dans l'orbite aquitaine.

Les copistes cartusiens prenant un soin tout particulier à noter la qualité des SI (bémols ou bécarres), nous sommes de ce fait en possession d'outils précieux d'évaluation des SI dans la tradition aquitaine (des XIIème/XIIIème siècles, ce qui demeure fort appréciable, du fait d'une relative stabilité dans la transmission de cette tradition).

Le classement par verset de répons nous a fait découvrir une proche parenté de la tradition lyonnaise (et lyonnaise uniquement !) avec la tradition germanique...Faut-il y voir l'influence directe de Leidrade, né en bavière, formé à Freising, dans la suite doyen du chapitre de Zurich pendant 11 ans ? Nommé à Lyon en 798, il institue rapidement des écoles de chantres. Il semble raisonnable d'y voir l'origine de cette influence germanique dans la pratique chorale de ce diocèse...

The classification of the manuscripts of the Office from the verses of response seems to give promising results.
Regarding the Carthusian tradition, if the arrangement of texts mark the membership of the Grande Chartreuse in the Lyon area of ​​influence, the melodies remain in the Aquitaine orbit.
The Carthusian copyists taking particular care to note the quality of SI (flats or naturals), we are therefore in possession of valuable assessment tools in the Aquitaine SI tradition (the twelfth / thirteenth centuries, which remains very significant, due to the relative stability in the transmission of this tradition).
The ranking by responsorial verse shows us a close relative of the Lyon tradition (Lyon and only!) With the Germanic tradition ... Should we see there the direct influence of Leidrade, born in Bavaria, formed in Freising afterwards dean of the chapter of Zurich for 11 years? Named in Lyon in 798, he quickly established singers schools. It seems reasonable to see the origin of the Germanic influence in practice choir of the diocese

Views: 407

Replies to This Discussion

Merci pour ce travail en cours si instructif; verra-t-on les résultats en particulier pour les si bécarres? L'influence de Leidrade paraît certaine, vu l'importance du personnage et sa défense de la liturgie et de la tradition locale.

I. Reznikoff

Pour les SI becarres, le problème sera abordé lors de la Session qui se tiendra à Solesmes du 18 au 20 juillet prochain. Les techniques informatiques permettent de réaliser en des temps record des tableaux synoptiques ( on peut réduire à quatre heures pour un tableau à cinquante témoins). On constitue ainsi des outils qui contribuent puissamment à la synthèse. ..

Un autre aspect intéressant que pose cette présence d'une "essaimage" germanique dans la région lyonnaise dès la première partie du IXème siècle, pour l'étude des SI (bémols/bécarres) est de constater que cette tradition, implantée "hors sol" va être soumise à des mécanismes d'évolutions différents de la région d'origine. Des comparaisons devraient mécaniquement permettre d'obtenir plus de recul sur la tradition germanique...

IEGOR REZNIKOFF a dit :

Merci pour ce travail en cours si instructif; verra-t-on les résultats en particulier pour les si bécarres? L'influence de Leidrade paraît certaine, vu l'importance du personnage et sa défense de la liturgie et de la tradition locale.

I. Reznikoff

RSS

Partnership

and your logo here...

We need other partners !

Support MM and MMMO !

Soutenez MM et MMMO 

!

© 2020   Created by Dominique Gatté.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service