Musicologie Médiévale

Resources for medieval musicology and liturgy

Bonjour,

dans cette miniature relativement connue, issue du De Rerum Naturis de Rabanus Maurus Magnentius (c.780-856), daté de 1023 et conservé dans les archives de l'abbaye de Montecassino (semble-t-il : Cod. Casin. 132), est figuré un instrument de type luth.

Sous chaque cordophone est inscrit un mot en rouge : sous le pluricorde à résonateurs est inscrit "musica", sous la harpe (Rote? psaltérion?) est inscrit "arpha". Sous le luth est inscrit un mot qui reste indéchiffrable. 

Je cherche à résoudre ce mystère depuis plusieurs années.

Je transmets l'image l'ensemble, le luthiste en particulier ainsi que le détail de l'inscription.

Quelqu'un parmi vous serait-il en mesure de proposer une interprétation?

Je vous remercie d'avance pour vos lumières expertes.

Olivier

Views: 1333

Attachments:

Replies to This Discussion

Bonjour Olivier,

En ce qui concerne ce que tu nommes la "harpe", je lirais plutôt citha[ra], ce qui serait plus en accord avec l'instrument représenté.

Qu'en penses-tu?

Nicolas

Ici, un lien du texte recopié :

http://www.intratext.com/IXT/LAT0385/_P5Y.HTM

Salut Nicolas,

ce n'est pas moi qui l'appelle comme ça,  l'inscription sous l'instrument est bien "arpha". Comme il n'y a pas de transparence à travers les cordes, et comme la harpe trigone n'est pas censée être arrivée à cette époque, il s'agit plus d'un instrument de type cithare, certainement une rote. 

Nicolas Sansarlat said:

Bonjour Olivier,

En ce qui concerne ce que tu nommes la "harpe", je lirais plutôt citha[ra], ce qui serait plus en accord avec l'instrument représenté.

Qu'en penses-tu?

Nicolas

oui, j'ai déjà regardé cette transcription, il s'agit du texte écrit sous la miniature. Hélas, aucun terme instrumental ne correspond au peu que l'on peut déchiffrer sous le luth...

C'est pour cette raison que j'ai posté cette discussion! :)



Nicolas Sansarlat said:

Ici, un lien du texte recopié :

http://www.intratext.com/IXT/LAT0385/_P5Y.HTM

en effet, ce n'est certainement pas "arpha". La première lettre n'est pas un A (comparer avec la dernière), la deuxième n'est pas un R et il y a une abréviation sur la dernière syllabe. Cithara est en effet le terme le plus probable. Ce qui est curieux, c'est que le texte principal est écrit en caractères "bénéventains", alors que les inscriptions sous les instruments sont en caroline. Il y aurait toutefois une ligature CI si le mot est vraiement Cithara

D'ailleurs le texte mentionne les cithares: Tertia divisio rithmica, pertinens ad nervos et pulsus, cui dantur species cithararum diversarum.
Il dit aussi qu'elle est en forme de delta : in modum deltae literae

Le premier mot est sans doute citha[ra]; l'abréviation est très commun; voir par exemple cont[ra] ou con[tra]. Hélas, je ne suis pas capable de lire le mot sous le luth.

Guido Milanese



Nicolas Sansarlat said:

Bonjour Olivier,

En ce qui concerne ce que tu nommes la "harpe", je lirais plutôt citha[ra], ce qui serait plus en accord avec l'instrument représenté.

Qu'en penses-tu?

Nicolas

Cithara sans aucun doute.

une piste? Le texte parle de "sambuca" (cf le livre de Daniel). Ici sur la première syllabe il y a un tilde, donc peut-être un M, puis on voit clairement un B. Pour le reste, l'inscription est trop délabrée pour qu'on puisse en tirer plus

Sous le siège du citharède il y a une autre inscription qui POURRAIT être en écriture "bénéventine". La première lettre pourrait être un i initial, puis il me sembre de reconnaître un f ...
La troisième lettre est clairement "b"; la deuxième devrait être "i"; la prémière "F" capitale, ou bien "t" avec une abbreviation au dessus. La dernière, "s" (?). Donc... "Fib...s"? "Tim...s"?

Bonsoir,

L'image est très belle, je la découvre grâce à vous.

Plusieurs détails attirent mon attention :

L'index dans l'anneau de l'instrument à percussion du danseur de gauche indique le luthiste.

Idem pour le "harpiste" du milieu, dont l'index de la main droite indique aussi le luthiste.

L'index de la main gauche du luthiste pointe le texte ou un mot en particulier…

Il y a peut-être dans cette image toute une gestuelle (mains/ regards) des personnages qui pourrait éclairer la signification de ce mot énigmatique…

Olivier Segard

ça ne résoudra pas l'énigme, mais par rapport à la remarque de Lucas Ricossa sur Sambucus, sambuc c'est le sureau en oc, en latin aussi je suppose du coup?

Le mot du texte de Rerum Naturis avec ce "im" (le tilde dont parle Lucas Ricossa après le i serait donc un m ) est timpanum.

Sans être spécialiste , peut-être y a -t-il là une abréviation du "um" final en forme de "u " avec une sorte de queue qui descend, et qui serait l'abbréviation du m final.

sinon Simfony?...

 

RSS

Partnership

and your logo here...

We need other partners :

© 2018   Created by Dominique Gatté.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service