Musicologie Médiévale

Resources for medieval musicology and liturgy

Le manuscrit Latin 17227 de la BNF est un évangéliaire copié par Adalbaldus, moine de Saint-Martin de Tours, sous l'abbatiat de Frédégise (804-834).

Adalbaldus s'est mentionné en grec au folio 6v.

Nous remarquons que cet évangéliaire utilise des signes de hauteur de récitation peu habituels.

Du folio 56v à 63v, nous constatons pour la récitation de la passion selon saint Matthieu trois signes : un quilisma, une lettre rappelant un sigma final et un s.

  pour le récitant

-      pour le Christ

-         pour les disciples, les juifs, etc…

BNF, Latin 17227, 57r

Et du folio 164v à 63v, les lettres et signes utilisés pour la récitation de la Passion selon saint Luc sont : un quilisma, ius pour iusum, un s surmonté du signe d'abréviation us et un trait.

 et   pour le récitant

    -      pour le Christ

-                              pour les disciples, les juifs, etc…

BNF, Latin 17227, 167v

Views: 283

Replies to This Discussion

Molto interessante. Suggerisco che il quilisma possa essere interpretato come una forma corsivizzata di ius(um). 

RSS

Partnership

and your logo here...

We need other partners :

© 2018   Created by Dominique Gatté.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service