Musicologie Médiévale

Resources for medieval musicology and liturgy

Cela fait quelque temps que je souhaite reprendre cette discussion commencée sur le Forum des Musiques Médiévales : http://www.apemutam.org/forum/viewtopic.php?f=6&t=151

Premièrement voici pour "monachus" (Père Joseph-M. Mercier) le manuscrit original de la transcription que vous nous aviez présentée :

 

 

 

Deuxièmement, je suis tombé sur un folio de manuscrit (fin XVIième) vendu en 2013 avec un Salve proche de celui que l'on appelle habituellement "ton simple", est-ce celui de l'oratoire ou un autre ?

Views: 3911

Replies to This Discussion

Merci beaucoup pour cette partition! C'est effectivement notre salve des bergers sans la polyphonie (à priori donc du XVIIème). Mais de fait rien ne permet d'affirmer qu'il est médiéval. On sait seulement qu'il se situe dans la tradition "a plena voce" des chants du sud de la France (du moins Sud-Ouest)

Existe t'il un enregistrement de la transcription du Salve faite par le Père J-M MERCIER?

Bonjour, pourriez-vous préciser ce que vous entendez par mode de DO ?

Voici la version de François Bourgoing de 1634 :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k11663659/f193.image

pages 183 et 184

Attachments:

Un grand merci pour cette source très ancienne, parmi les plus "originales". Que sait-on sur ce manuscrit en ce qui concerne la période médiévale ? D'où est-il originaire ? Je viens d'aller sur Gallica, il semble qu'on sache où il était à partir du XVIIème siècle mais pas avant. Existe-t-il un article sur ce Salve ?

Merci beaucoup !

Merci. Ce que je peux dire c'est que dans le répertoire grégorien, les pièces qui terminent sur FA, sont contruites avec un SI bémol très marqué. ..

Louis-Marie Salaün said:
Bonjour! Oui j'aurais dû préciser que je ne parle pas des modes grégorien (qui sont au nombre de 8 si je ne me trompe pas) mais des modes de la musique modale. Ici le Mode de Do (Do- Ré-Mi-Fa-Sol-La-Si-Do) qui a donné la gamme de Do Majeur
Merci pour ces précisions !

Dans ce manuscrit de Munich 9942, on a la variante Salve Regina misercordiae vite dulcedo au lieu de l'habituelle vita dulcedo.

C'est comme dans le pontifical d'Aurillac (BNF latin 944 f°145).

Quelqu'un aurait-il une version propre et lisible de ce manuscrit qui n'est pas (encore) numérisé sur Gallica ?

Cela semble être un des tout premiers manuscrit du Salve Regina difficilement accessible.

Merci beaucoup.

Je n'ai pas vu d'article au sujet de ce Salve.

D'après la notation je pense que le Salve du manuscrit Latin 2700 de la BNF pourrait être d'Angers ou de Tours.



Cambriels Marie-Virginie said:

Un grand merci pour cette source très ancienne, parmi les plus "originales"....

Xavier Tercelin de Joigny said:

Dans ce manuscrit de Munich 9942, on a la variante Salve Regina misercordiae vite dulcedo au lieu de l'habituelle vita dulcedo …/…

Bonsoir,

À mon avis, il se pourrait que ce vite soit mis pour vitae (comme dans la formule euouae, ou le e est pour saeculórum). C'est ainsi que débute le Salve Regina cartusien: Salve Regina misericordiae, vitae dulcedo et spes nostra salve.

Le texte est post-tridentin

Marie-Reine Demollière said:

Voici le Salve en 6e ton grégorien. Je n'en connais pas la source.

C'est la version des chartreux, qui passe pour être la meilleure...

Xavier Tercelin de Joigny said:

Dans ce manuscrit de Munich 9942, on a la variante Salve Regina misercordiae vite dulcedo au lieu de l'habituelle vita dulcedo.

C'est comme dans le pontifical d'Aurillac (BNF latin 944 f°145).

Quelqu'un aurait-il une version propre et lisible de ce manuscrit qui n'est pas (encore) numérisé sur Gallica ?

Cela semble être un des tout premiers manuscrit du Salve Regina difficilement accessible.

Merci beaucoup.

RSS

Partnership

and your logo here...

We need other partners !

Support MM and MMMO !

Soutenez MM et MMMO 

!

© 2020   Created by Dominique Gatté.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service