Musicologie Médiévale

Resources for medieval musicology and liturgy

Cela fait quelque temps que je souhaite reprendre cette discussion commencée sur le Forum des Musiques Médiévales : http://www.apemutam.org/forum/viewtopic.php?f=6&t=151

Premièrement voici pour "monachus" (Père Joseph-M. Mercier) le manuscrit original de la transcription que vous nous aviez présentée :

 

 

 

Deuxièmement, je suis tombé sur un folio de manuscrit (fin XVIième) vendu en 2013 avec un Salve proche de celui que l'on appelle habituellement "ton simple", est-ce celui de l'oratoire ou un autre ?

Views: 1212

Replies to This Discussion

à ma connaissance c'est une composition du XVIIe siècle. Une fois on m'avait passé ceci qui semble correspondre à l'original. La version connue est, je crois, de Dom Pothier (comme d'abitude le rythme en a été effacé)


Merci beaucoup. J'ignorais qui c'était si tardif.

Ricossa said:

à ma connaissance c'est une composition du XVIIe siècle. Une fois on m'avait passé ceci qui semble correspondre à l'original. La version connue est, je crois, de Dom Pothier (comme d'abitude le rythme en a été effacé)

C'est la version des Oratoriens demandé par le fondateur, le Cardinal de Bérulle, à François Bourgoing (de Bourges, car il y en a deux) puisque les jeunes filles et les pauvres dames s'époumonaient avec les mélismes trop compliqués. Il fallait donc faire un chant syllabique : une seule note par syllabe.

On trouve son livre Brevis psalmodiæ ratio ad usum presbyterorum . (1634).. sur Gallica et le Salve à l'adresse :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k11663659/f193.image

et page suivante

(j'ai essayé de placer la version de F. Bourgoin, mais le système me dit que c'est trop gros !)

C'est cette version de F. Bourgoing qui a été reprise par les moines de Solesmes et spécialement par Dom Auguste Fonteinne (1804 - 1889) chantre de Dom Guéranger qui l'a modifié de façon scandaleuse mais grandiose (comme le dit - de mémoire- Jean de Valois) et que l'on chante aujourd'hui. 

A la fin du XVIIe Guillaume Gabriel Nivers a fait aussi une version très chantante spécialement pour les prémontrés, les religieuses de Mont-Martre et pour les demoiselles de Saint-Cyr, mais comme il n'a pas été repris par Solesmes, il n'a pas eu le succès mérité.

Pour voir le Processionale ad usum sacri, et canonici Præmonstratensis, aller sur Google Livres p 22-25 :

http://books.googleusercontent.com/books/content?req=AKW5QacoXjm5C1gQVXl6abKQc3oe_tBfyiq-1B7EG2grGOE1SVmF0heP9Hv2AgrVuoHVwf5zcLT0jqcx6SoN44sgPa7ifOtHrJuF8ZeE_JHMXDKjuuVRbNjoN_MTcpwVX6Fa-xn3992KttLwHp5T-hJGoGNmESG-vKro9-KR_TdtDyQHO98bXI6HsbVMznn2zjn77tZ8Q8esqTsXOyImt1MGxm30_5hq7MNEdCihKSFoy6D7JktwoAzYSlCz5coYrKddZYsOnWBfIWBNSCG5DsUakfE7KWNlV-z0BdkiuaRGdSq1XokPRNQ

Comme Nivers n'a pas eu grâce à Solesmes, il est tombé dans l'oubli complet, même chez les Prémontrés.



Xavier Tercelin de Joigny said:

C'est la version des Oratoriens demandé par le fondateur, le Cardinal de Bérulle, à François Bourgoing (de Bourges, car il y en a deux) puisque les jeunes filles et les pauvres dames s'époumonaient avec les mélismes trop compliqués. Il fallait donc faire un chant syllabique : une seule note par syllabe.

On trouve son livre Brevis psalmodiæ ratio ad usum presbyterorum . (1634).. sur Gallica et le Salve à l'adresse :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k11663659/f193.image

et page suivante

(j'ai essayé de placer la version de F. Bourgoin, mais le système me dit que c'est trop gros !)

C'est cette version de F. Bourgoing qui a été reprise par les moines de Solesmes et spécialement par Dom Auguste Fonteinne (1804 - 1889) chantre de Dom Guéranger qui l'a modifié de façon scandaleuse mais grandiose (comme le dit - de mémoire- Jean de Valois) et que l'on chante aujourd'hui. 

A la fin du XVIIe Guillaume Gabriel Nivers a fait aussi une version très chantante spécialement pour les prémontrés, les religieuses de Mont-Martre et pour les demoiselles de Saint-Cyr, mais comme il n'a pas été repris par Solesmes, il n'a pas eu le succès mérité.

Pour voir le Processionale ad usum sacri, et canonici Præmonstratensis, aller sur Google Livres p 22-25 :

http://books.googleusercontent.com/books/content?req=AKW5QacoXjm5C1gQVXl6abKQc3oe_tBfyiq-1B7EG2grGOE1SVmF0heP9Hv2AgrVuoHVwf5zcLT0jqcx6SoN44sgPa7ifOtHrJuF8ZeE_JHMXDKjuuVRbNjoN_MTcpwVX6Fa-xn3992KttLwHp5T-hJGoGNmESG-vKro9-KR_TdtDyQHO98bXI6HsbVMznn2zjn77tZ8Q8esqTsXOyImt1MGxm30_5hq7MNEdCihKSFoy6D7JktwoAzYSlCz5coYrKddZYsOnWBfIWBNSCG5DsUakfE7KWNlV-z0BdkiuaRGdSq1XokPRNQ

Comme Nivers n'a pas eu grâce à Solesmes, il est tombé dans l'oubli complet, même chez les Prémontrés.

Je me rends compte que cette adresse n'est plus valable ! On peut aussi chercher la "Dissertation sur le chant grégorien dédiée au Roy par le Sr Nivers ... page 213-214, c'est intéressant.

Pourquoi ne puis-je pas placer un scan ? Que faut-il faire ? Merci.

Xavier Tercelin de Joigny

Merci beaucoup pour votre réponse si pleine d'informations et éclaircissements.
Salutations!

Xavier Tercelin de Joigny said:

C'est la version des Oratoriens demandé par le fondateur, le Cardinal de Bérulle, à François Bourgoing (de Bourges, car il y en a deux) puisque les jeunes filles et les pauvres dames s'époumonaient avec les mélismes trop compliqués. Il fallait donc faire un chant syllabique : une seule note par syllabe.

On trouve son livre Brevis psalmodiæ ratio ad usum presbyterorum . (1634).. sur Gallica et le Salve à l'adresse :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k11663659/f193.image

et page suivante

(j'ai essayé de placer la version de F. Bourgoin, mais le système me dit que c'est trop gros !)

C'est cette version de F. Bourgoing qui a été reprise par les moines de Solesmes et spécialement par Dom Auguste Fonteinne (1804 - 1889) chantre de Dom Guéranger qui l'a modifié de façon scandaleuse mais grandiose (comme le dit - de mémoire- Jean de Valois) et que l'on chante aujourd'hui. 

A la fin du XVIIe Guillaume Gabriel Nivers a fait aussi une version très chantante spécialement pour les prémontrés, les religieuses de Mont-Martre et pour les demoiselles de Saint-Cyr, mais comme il n'a pas été repris par Solesmes, il n'a pas eu le succès mérité.

Pour voir le Processionale ad usum sacri, et canonici Præmonstratensis, aller sur Google Livres p 22-25 :

http://books.googleusercontent.com/books/content?req=AKW5QacoXjm5C1gQVXl6abKQc3oe_tBfyiq-1B7EG2grGOE1SVmF0heP9Hv2AgrVuoHVwf5zcLT0jqcx6SoN44sgPa7ifOtHrJuF8ZeE_JHMXDKjuuVRbNjoN_MTcpwVX6Fa-xn3992KttLwHp5T-hJGoGNmESG-vKro9-KR_TdtDyQHO98bXI6HsbVMznn2zjn77tZ8Q8esqTsXOyImt1MGxm30_5hq7MNEdCihKSFoy6D7JktwoAzYSlCz5coYrKddZYsOnWBfIWBNSCG5DsUakfE7KWNlV-z0BdkiuaRGdSq1XokPRNQ

Comme Nivers n'a pas eu grâce à Solesmes, il est tombé dans l'oubli complet, même chez les Prémontrés.


Merci beaucoup pour votre réponse si pleine d'informations et éclaircissements.
Salutations!

Xavier Tercelin de Joigny said:



Xavier Tercelin de Joigny said:

C'est la version des Oratoriens demandé par le fondateur, le Cardinal de Bérulle, à François Bourgoing (de Bourges, car il y en a deux) puisque les jeunes filles et les pauvres dames s'époumonaient avec les mélismes trop compliqués. Il fallait donc faire un chant syllabique : une seule note par syllabe.

On trouve son livre Brevis psalmodiæ ratio ad usum presbyterorum . (1634).. sur Gallica et le Salve à l'adresse :

http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k11663659/f193.image

et page suivante

(j'ai essayé de placer la version de F. Bourgoin, mais le système me dit que c'est trop gros !)

C'est cette version de F. Bourgoing qui a été reprise par les moines de Solesmes et spécialement par Dom Auguste Fonteinne (1804 - 1889) chantre de Dom Guéranger qui l'a modifié de façon scandaleuse mais grandiose (comme le dit - de mémoire- Jean de Valois) et que l'on chante aujourd'hui. 

A la fin du XVIIe Guillaume Gabriel Nivers a fait aussi une version très chantante spécialement pour les prémontrés, les religieuses de Mont-Martre et pour les demoiselles de Saint-Cyr, mais comme il n'a pas été repris par Solesmes, il n'a pas eu le succès mérité.

Pour voir le Processionale ad usum sacri, et canonici Præmonstratensis, aller sur Google Livres p 22-25 :

http://books.googleusercontent.com/books/content?req=AKW5QacoXjm5C1gQVXl6abKQc3oe_tBfyiq-1B7EG2grGOE1SVmF0heP9Hv2AgrVuoHVwf5zcLT0jqcx6SoN44sgPa7ifOtHrJuF8ZeE_JHMXDKjuuVRbNjoN_MTcpwVX6Fa-xn3992KttLwHp5T-hJGoGNmESG-vKro9-KR_TdtDyQHO98bXI6HsbVMznn2zjn77tZ8Q8esqTsXOyImt1MGxm30_5hq7MNEdCihKSFoy6D7JktwoAzYSlCz5coYrKddZYsOnWBfIWBNSCG5DsUakfE7KWNlV-z0BdkiuaRGdSq1XokPRNQ

Comme Nivers n'a pas eu grâce à Solesmes, il est tombé dans l'oubli complet, même chez les Prémontrés.

Je me rends compte que cette adresse n'est plus valable ! On peut aussi chercher la "Dissertation sur le chant grégorien dédiée au Roy par le Sr Nivers ... page 213-214, c'est intéressant.

Pourquoi ne puis-je pas placer un scan ? Que faut-il faire ? Merci.

Xavier Tercelin de Joigny

RSS

Partnership

and your logo here...

We need other partners :

© 2017   Created by Dominique Gatté.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service