Musicologie Médiévale

Resources for medieval musicology and liturgy

Père Anselme
  • 15150 SAINT-VICTOR du Cantal
  • France
Share

Père Anselme's Friends

  • Rodrigo Felipe Fernandes
  • P. Bernard Rulleau
  • Florin FARCAS
  • Niklaus toirdU
  • Père Jacques-Marie Guilmard
  • Michel Gatté
  • Père Joseph-M. Mercier
  • Dominique Gatté

Music

Loading…
 

Père Anselme

Profile Information

Intérêt principal (principal interest)
Grégorien, Chants des ordres religieux, Liturgie, Théorie musicale, Manuscrits (paléographie)
Présentation: travaux et (ou) intérêts (Presentation: works and (or) interests)
Maître de chœur (2003-2012) au monastère Notre-Dame de Bellaigue

" Quisque de Scripturis Sanctis vel de proprio ingenio potest,
provocatur in medium Deo canere. " TERTULLIANUS
Site Web ?
http://skitapatrum.blogspot.com

CHANT LITURGIQUE ET GRÉGORIEN

Notre premier centre d’intérêt est le chant liturgique de l’Église latine appelé ‘chant grégorien’. Une formation dès le plus jeune âge, une pratique et un enseignement quotidien durant près de vingt ans, nous ont conduits à envisager comme nécessaires deux paramètres essentiels d’une interprétation féconde et ‘traditionnelle’ du répertoire Grégorien :

SÉMIOLOGIE

L’étude aussi approfondie que possible de la tradition manuscrite, inaugurée il y a près de deux siècles, a fourni au chantre d’église une base solide autant qu’un champ d’investigation sans cesse renouvelé. Loin de regarder cette approche scientifique comme pédante, secondaire ou superflue, elle nous semble au contraire indispensable avant toute autre approche : vouloir en effet se contenter d’une interprétation reçue a priori ne peut qu’enfermer le chantre dans un mimétisme informe et l’installer tôt ou tard dans une regrettable routine – non sans inclure nombre de fantaisies inavouées... Se dispenser des balises que constituent les manuscrits, les traités et autres livres anciens, c’est quitter le sol de l’interprétation pour celui de l’innovation.

« L’expression ne sera authentique que si elle ne contredit en rien le témoignage des manuscrits. »

Dom Cardine

COMPARATISME

Mais la sémiologie ne saurait suffire. L’approche d’un répertoire oral s’avère bien vite un contre-sens et une impasse lorsqu’elle se cantonne à l’écrit. De même qu’aucune musique ni aucun son ne sera jamais pleinement ‘décrit’ – reproduit par un signe figé sur papier – de même aucune tradition ne pourra jamais se transmettre intégralement par le seul livre, par la seule lecture.

Comparer les différents répertoires liturgiques d’Orient et d’Occident entre eux et avec le ‘Grégorien’, en tirer les principes interprétatifs autant que créatifs, en intégrer prudemment et progressivement les éléments assurés dans une pratique intensive de son propre patrimoine musical, voilà ce qui semble ouvrir une voie large et fructueuse à toute tentative pour retrouver et faire revivre l’authentique TRADITION du chant liturgique de l’Église latine.

" Hélas, il faut le dire avec vous. On ne lit plus, et, qui pis est, on ne chante plus, et l'on prie moins encore ; et ce prosaïsme dure et s'aggrave depuis que l'on a perdu la grande unité monastique de l'Orient et de l'Occident. Je suis sûr, qu'au XIIe siècle encore, nos moines de Cluny, à Constantinople et à Jérusalem, comprenaient l'office des moines grecs et fraternisaient sans peine. Et cela est prouvé pour les siècles antérieurs. De là, cette coïncidence que vous avez si justement remarquée entre les tropaires, les tropes, les hymnes, séquences et canons. "

Cal. Jean-Baptiste PITRA, Lettre à Dom Guéranger

Comment Wall

You need to be a member of Musicologie Médiévale to add comments!

Join Musicologie Médiévale

  • No comments yet!

Père Anselme's Videos

  • Add Videos
  • View All
 
 
 

Partnership

and your logo here...

We need other partners :

© 2017   Created by Dominique Gatté.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service