Musicologie Médiévale

Resources for medieval musicology and liturgy

Stages de chant grégorien et liturgique

Voici principalement 3 stages : 1. Chant byzantin 2. Initiation au chant liturgique et yoga du son

3. Le Geste vocal du Grégorien ; Ils sont présentés dans le fichier ci contre : Resonances-2015.pdf

Views: 123

Tags: (Aveyron), Conques, Stages, à

Add a Comment

You need to be a member of Musicologie Médiévale to add comments!

Join Musicologie Médiévale

Comment by Oliver Gerlach on June 14, 2015 at 4:37

Je vous prie d’excuser le retard de cette annonce d’une pleine mois. Malgré du fait que j’attends encore d’une confirmation définitive, je ne peux plus hésiter pour laisser quelques temps à tous les intéressants de décider et de s’inscrire (frais pédagogique 180 €, réd. 120 €). Vous recevez tout de suite un dossier avec les partitions. Il contient aussi les exercices et une enregistrement pour apprendre les neumes orthodoxes.

Presque chaque année je trouves annoncé la Missa greca. En fait, nous avons travaillé sur deux pièces de cette messe dans les manuscrits de Saint-Denis ce février à Paris.

Pour cette saison, nous avons décidé de concentrer sur le chant grecque-orthodoxe de façon que les participants des stages avaient une vraie introduction au mélos stichérarique selon la Nouvelle Méthode.

Nous offrons deux stages, ce juillet à Conques, qui sont ouverts à tous qui désireront une première introduction :

1. Entre le 9-10 juillet, il y a une introduction traditionnelle au mélos stichérarique avec le psaume d’Hespérinos κύριε ἐκέκραξα (Ps. 140,1-2). Ce stage n’exclut pas la notation de Chrysanthos, mais son accent est le mélos stichérarique et la mémorisation de ses échémata, formules, et ses cadences comme la base de chanter des doxastaria selon la tradition vivante.

2. Entre le 11-13 juillet, il y a un stage qui continue ce travail avec le Doxastikon oktaéchon Θεαρχίῳ νεύματι comme il était réalisé par Petros de Péloponnèse qui utilise il mélos stichérarique de toutes les échoi.

Petros était socialisé comme musicien à Smyrne pendant le XVIII siècle, il était un grand connaisseur de la tradition arménienne et sa notation khaz et bien familière avec beaucoup des traditions de l’empire ottomane. Dans les répertoires des traditions orthodoxes du Balkan, son œuvre est peut-être le plus dominant.  

Vous me connaissez assez bien, que cette introduction n’exclura une approche historique. Ces semaines j’ai étudié avec soin la version originale, comme elle était écrit dans la notation papadique de son époque, et je vais confronter la version officielle imprimée la première fois par Petros Ephesios en 1820 qui est déjà adapté au mélos stichérarique de la Nouvelle Méthode.

Je voudrais aussi annoncer mon concert au 14 juillet (vers 16 heures) ensemble avec les participants « Chanter pour la Mère de Dieu (Théotokos) » basé sur les vêpres (Hespérinos) et les vigiles (Orthros) pour la dormition de la vierge (15 août). En fait, les compositions les plus bizarres sont dédiées à la Théotokos. Nous chantons pour vous en grecque, moi aussi en vieux-slave, parce les mêmes compositions étaient réalisées dans une manière très différente entre Istanbul, Rila et Sofia.

Partnership

and your logo here...

We need other partners !

Support MM and MMMO !

Soutenez MM et MMMO 

!

© 2020   Created by Dominique Gatté.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service