Le manuscrit Q 57 sup. de la Biblioteca Ambrosiana de Milan est un Sticheraria noté de l'abbaye de Grottaferrata où se trouve en garde inférieure un fragment d'un sacramentaire pouvant être originaire de Montecassino.

9111990460?profile=RESIZE_710x

9111991277?profile=RESIZE_710x

 

http://213.21.172.25/0b02da828026e655

 

You need to be a member of Musicologie Médiévale to add comments!

Join Musicologie Médiévale

Email me when people reply –

Replies

  • Le stichérarion ou en française stichéraire était vandalisé avec de l'eau et déchiré. Quelqu'un pas trop compétent avait ré-organisé les parts. Il s'agît seulement des quelques parts du ménaion (cycle des fêtes immobiles commençant par la fin du juin, aussi un stichéron dédié à Elisabeth que on chante durant la fête de l'apôtre Saint Jean, 24 juin comme à Rome), alors les derniers 3 mois du ménaion. Il y a même un part du décembre après avec les stichéra du Noël. Et cette personne qui avait fait cela, avait utilisé un fragment d'un manuscrit liturgique avec l'écriture dit « bénéventaine » pour nouer le livre, évidemment pas un bibliothécaire de Grottaferrata.

    Comme tous les manuscrits de la Biblioteca ambrosiana, ils étaient restaurés à Grottaferrata où se trouve les meilleures restaurateurs du pays. Mais ça ne veut dire rien de la provénance de ce stichéraire (cela complète publié chez MMB facsimilia était écrit à Constantinople).

    Mais en fait j'avais déjà attendu sa numérisation avec l'impatience comme ce manuscrit fameux avec le traité du fauxbourdon du XIII siècle attribué à Hélie Salomon...

This reply was deleted.

Partnership

and your logo here...

 We need other partners !

 ----------------------------------

Soutenir et adhérer à l'Association Musicologie Médiévale !

Support and join The Musicologie Médiévale Association!

 
for
MM & MMMO