Musicologie Médiévale

Resources for medieval musicology and liturgy

 

Le Matin des musiciens

 

Ce 27 mai 2013 sur France Musique

de 11h à 12h30

Lien pour écouter ou réécouter cette émission :
http://sites.radiofrance.fr/francemusique/em/matin-musiciens_lundi/...

Lien direct du mp3:
http://95.81.147.19/1UaPRTgEJ1NJlNb2akp6Z0F5RQC4GDEXbeYc=/podcast09...

"Pianos marteaux du Moyen Age"

avec David Catalunya

Le Matin des musiciens :

http://sites.radiofrance.fr/francemusique/em/matin-musiciens_lundi/...

Le site de David Catalunya :

http://www.davidcatalunya.com/clavisimbalum/

Views: 573

Replies to This Discussion

Cher Nicolas,
Tout d'abord, un grand merci de vos commentaires. J'ai déjà inclus quelques changements sur le texte de mon site web:
"Ample iconographic and literary evidence exist to demonstrate that small strung keyboard instruments were very popular in the 15th century. Chief among these sources is Arnaut de Zwolle's well-known manuscript (ca. 1440), which describes a number of different instrument layouts as well as three different plucking actions and a simplistic hammered action..."

Évidemment, quand j'avais écrit "in medieval times", je voulais dire *late* medieval times, donc 15e siècle. Concernant les références sur le clavisimbalum autres que le traité d'Arnaut (Hermann Poll, Paulus Paulirinus), il est vrai que ces textes ne mentionnent aucune sorte de mécanique concrète. J'espère avoir éliminé cette confusion avec les modifications que je viens de inclure sur ma présentation. (Quand j'avais suggéré que ces références peuvent impliquer qu'une manière d'exciter les cordes était de les frapper, je pensai à l'un des possibles origines étymologiques du terme clavi-cymbalum; cymbalum = cloches, instrument frappé. Mais je sais bien que cette question est très controversée et en aucun cas peut représenter un argument solide.)

D'autre part, je veux bien réaffirmer le fond de notre projet de recherche organologique et notre proposition de reconstruction ou, à vrai dire, recréation:
"Arnaut's text has provided a great source of inspiration for modern makers wishing to recreate such instruments, due to its relatively high degree of detail. However, precisely because it is the only such source, his solitary vision has also acted as a conceptual straightjacket, essentially discouraging any serious consideration of credible alternatives. The purpose of this reconstruction project was to explore the territory beyond Arnaut, with the ultimate aim of imagining a design for a hammered keyboard instrument within the confines of medieval musical instrument making."

Nous avons pris comme point de départ l'idée d'Arnaut du psaltérion mécanique, et nous avons essayé d'imaginer un possible développement de cet instrument au-delà de la solution concrète que Arnaut propose. La raison qui nous a motivé de le faire est notre interprétation du traité d'Arnaut come un reflet de l'esprit d'expérimentation technologique appliqué aux instruments musicaux à la fin du 14e et première moitié du 15e siècle. Certainement, on peut imaginer que les facteurs d'instruments à cette époque en Espagne, Italie, Pays-Bas, Angleterre, Suède, Croatie, etc, ont réalisé plusieurs expériences et ont trouvé des différentes solutions avec des systèmes de plectres, tangentes, et probablement aussi avec des petits marteaux. Ces sont tous des principes sonores qui existaient déjà dans des autres familles d'instruments à l'époque: luths, psaltérions, cloches (cymbala), etc; et il est clair que les facteurs d'instruments à clavier du 15e siècle se sont inspiré de ces techniques. Mais ces artisans n’ont pas laissé des textes en expliquant les résultats de ses expériences. Nous considérons le témoin d'Arnaut (et c'est claire que c'est juste notre interprétation) comme la pointe d'un iceberg; un aperçu sur la variété d'instruments qu'existé à l'époque, et surtout, de l'esprit d'expérimentation qui est inhérent à la naissance des instrument à clavier à cordes.

Ce qui est nouveau dans notre projet est justement le fait d'avoir exploré des différentes possibilités pour matérialiser les concepts que Arnaut mentionne, au-delà des solutions concrètes que lui-même propose. L'instrument que nous avons construit ne reproduit pas les indications précises d'Arnaut, mais il reprend son concept d'un psaltérion mécanique. Notre recréation d'un possible mécanisme de marteaux est basé sur des techniques d'horlogerie qui sont exposées dans même livre où l'on trouve le traité d'Arnaut (BnF, ms lat 7295). L'instrument n'a été pas encore enregistré en CD ni filmé en vidéo, mais on pourra écouter un enregistrement pour la première fois le 27 juin chez France Musique.

Je vous prie de publier l'intégralité de cette lettre dans le même forum de la Sorbonne où vous avez écrit votre commentaire. Merci d'avance!

Amicalement,
David Catalunya

.

RSS

Partnership

and your logo here...

We need other partners !

Support MM and MMMO !

Soutenez MM et MMMO 

!

© 2020   Created by Dominique Gatté.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service