Le répons Cum audisset Jacob quod Esau

Lien vers Cantusdatabase

Tableau synoptique:

Proposition de restitution:

Commentaire:

Ce répons, d'origine italienne, est ensuite adopté par les franciscains. Pour le verset, plusieurs témoins proposent deux mélodies, l'une, ornée, qui semble être la plus ancienne, l'autre classique, donnée en second lieu.

Nous avons pris comme témoin principal le ms I_VEcap_Ms_(0098) (sigle V du CAO), in campo aperto, dont la mélodie, à peu de détails près, ne pose pas de problème particulier de reconstitution.

 

You need to be a member of Musicologie Médiévale to add comments!

Join Musicologie Médiévale

Email me when people reply –

Partnership

and your logo here...

 We need other partners !

 ----------------------------------

Soutenir et adhérer à l'Association Musicologie Médiévale !

Support and join The Musicologie Médiévale Association!

 
for
MM & MMMO