Un bémol en curieuse place

Le manuscrit de Karlsruhe Aug LX, que Dom Hourlier m'avait signalé au début des années 80 en le qualifiant de "Hartker sur lignes" a, dans le répons Gaudébunt labia mea, au fo 39r, une curieuse manière de placer le si bémol:

Après avoir disposé la clé d'ut en troisième ligne après "cantavero", il écrit un bémol sur cette même troisième ligne juste avant "redemisti"!

 

You need to be a member of Musicologie Médiévale to add comments!

Join Musicologie Médiévale

Email me when people reply –

Replies

  • Les témoignages de Metz 83 (signe Mtz 1) et Metz 461 (signe Mtz 2) sont intéressants et à mon avis permettent d'expliquer Karlsruhe:
    Détaillons ces deux mss:

    9126729681?profile=original

    Les deux mss sont complémentaires, au passage "quam redeMIsti"

    Le premier, traduit la tierce mineure, le second la quarte, et pourtant tous deux aboutissent au FA...

    En fait c'est la mise par écrit d'un passage intraduisible dans les hexacordes classiques...

  • A mon avis, un tableau permet d'éclairer la transcription de Karlsruhe:

    9126729854?profile=original

     

     

     

This reply was deleted.

Partnership

and your logo here...

 We need other partners !

 ----------------------------------

Soutenir et adhérer à l'Association Musicologie Médiévale !

Support and join The Musicologie Médiévale Association!

 
for
MM & MMMO