Musicologie Médiévale

Resources for medieval musicology and liturgy

Commentaire par Dominique Crochu
Je sollicite un avis concernant L'antienne de l'Avent:
Ecce ancilla Domini,
au passage "fiat MIHI": Hartker et Quedlinburg indiquent une ligne mélodique assez particulière, sortant des "sentiers battus", que les mss sur lignes semblent bien peu enclins à traduire...

Views: 112

Replies to This Discussion

illustration :

Der Vorschlag wie Hr. Ricossa ihn macht, finden wir auch im Liber Antiphonarius I, 2005 auf Seite 6.
Die Fassung von Am 1934, 223 war also näher an Karlsruhe.

In Aachen 20 kann ich die Melodie leider noch nicht entdecken.
franco ackermans a dit :
Der Vorschlag wie Hr. Ricossa ihn macht, finden wir auch im Liber Antiphonarius I, 2005 auf Seite 6.
ohne meinen mensuralistischen Angaben :-))
Je note quand même la version de Metz 83, fo 21r:

Dominique Crochu a dit :
Je note quand même la version de Metz 83, fo 21r:

Qui traduit, à mon avis, le "altius" de Quedlinburg par SOL, altius particulièrement significatif dans ce contexte formulaire, qui trahit une pratique mélodique très particulière...
On retrouve la même phénomène dans l'antienne Ecce completa sunt:

Encore un altius dans Qued et encore un SOL dans Metz 83!

RSS

Partnership

and your logo here...

We need other partners :

© 2017   Created by Dominique Gatté.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service