Musicologie Médiévale

Resources for medieval musicology and liturgy

Lien vers Cantusdatabase

Tableau synoptique:

Propositions de restitutions:

Selon la tradition de Rheinau (Zurich 28 = le signe R du CAO), de Karlsruhe Perg 060 et Karlsruhe Saint Georges:

 

Selon la tradition partagée par Graz 29 et Cambridge 2602:

Et enfin par la tradition de Plaisance 54, de Bénévent 21 et des franciscains:

Signalons pour finir la tradition cistercienne, qui diffère de la tradition de Rheinau par une intonation "normalisée" du septième mode....

Views: 217

Replies to This Discussion

Passionnante recherche et belle réalisation.

Merci beaucoup. Alain Ferrand, Choeur Grégorien de Tours, Ensemble vocal Alcuin.

Once again very interesting stuff, Dominique!

You did decide on si for the 'tenor' in the first frase in the Rheinau transcription. Why? Your experience?
Second: could it be possible that the tenor in the first frase of the verses would be si? We see tractuli in the mansucript of Zürich and Hartker normally writes tractuli in the first frase of Modus VII too.

The Graz version should be Modus V. Slip of the pen I guess.

The version in mode VIII can also be found in Lucca 601 page 10.

 

Thank you for sharing this!

Première remarque:

En fait, l'intonation est un assemblage assez original de deux formules, la première, que l'on trouve, par exemple dans les répons Deus in te speravi et Eduxit Dominus Jesus, la seconde quasiment à l'identique dans le répons Elegit Dominus virum de plebe, au passage "et claritatem visionis suae". Par ailleurs, il me paraît clair queles deux dernière notes, en forme de "distrophae" dans Zurich à "E-(rumpent)" résulte d'une évolution tardive à l'unisson....de même à "MONtes" dans Karlsruhe Perg 60...

Seconde remarque:

Concernant le début des versets du septième mode, je reste prudent. Je n'ai jamais vu de témoignage de ms en faveur du SI (même Montcassin 542, qui par ailleurs est le seul témoin que je connaisse à réciter entièrement sur SI les intonations en troisième mode!! )

Je ne suis pas certain que Graz soit fautif dans sa finale. A titre de comparaison, je pense au répons Ecce dies venient, à la fin du verset "confiDENTER" ou dans le corps du répons, à "in TERRA".

Par contre, j'ai monté la clivis d'un ton à la fin du verset du septième mode "diliGItis"...

RSS

Partnership

and your logo here...

We need other partners :

© 2019   Created by Dominique Gatté.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service