Musicologie Médiévale

Resources for medieval musicology and liturgy

This publication by Liborius Lumma is very interesting, both from semiological as from theological view.

http://www.uibk.ac.at/bibhist/lumma/index.html.en

Views: 48

Add a Comment

You need to be a member of Musicologie Médiévale to add comments!

Join Musicologie Médiévale

Comment by Ricossa on January 3, 2010 at 16:19
die Liturgie ist nur ein Ausdruck vom Glauben. In diesem Sinn, ich sehe eine enge Verbindung zwischen Vat. 2 und die Liturgie von Bugnini und dessen allen weiteren Erscheinungen.
Eine tiefe Neubelebung der gregorianik ist von einer Neubelebung des Glaubens untrennbar
Comment by franco ackermans on January 3, 2010 at 15:59
Da hast du sicher in vieles recht.

Ist aber eine Uebersetzung schon 'geänderter' Text?

Siehst du noch Chancen für Gregorianik in der jetzigen Liturgie?
Oder kann man sie nur verbinden mit der Liturgie vor Vat II?
Comment by Ricossa on January 3, 2010 at 15:47
Siehe, was er über das «Filioque» sagt. Er grüßt mit Beifall dessen Abschaffung in gewissen Liturgien unter JP II. es heißt, es sei ökumeinsh. Aber : das Filioque wurde von karolingischen Theologen eingeführt. Und : ist es eine Wahrheit oder nicht ? wenn nicht, dann sollte die katholische Kirche zur orthodoxen übertreten. Sonst, warum die Formel aus dem Credo zu räumen ? Es heißt, die Formel sei nicht biblisch, aber auch «homoousion» ist nicht biblisch, Trinitas (agia Trias) ebenso. Er spricht von der Communion Spiritus qui a Patre procedit, es heißt aber auch: quem Pater mittet in nomine meo...
Und : soll man auch das Veni Creator Spiritus abschaffen ? (es wurde damals gedichtet um das Dogma der Prozession ex Patre Filioque liturgisch auszudrücken)
Comment by Ricossa on January 3, 2010 at 15:41
sicher, aber was wird «gerettet»? nicht die Texte, denn er meint man kann die ändern, nicht die Musik (dann auch nicht die Rhethorik). Was bleibt übrig? Seine persönliche Auffassung der Theologie (eigentlich die Theologie vom II Vat.), die ist aber, trotz seiner Bemühungen, der karolingischen Liturgie völlig fremd !
Comment by franco ackermans on January 3, 2010 at 15:24
"Et pour que le peuple chante en participant activement, il faut instituer une sorte de Graduale Simplex en allemand "

Muss man diese Äusserung Lumma's verbinden mit seinem Anliegen "der kanonische Bestand der Liturgie zu retten"? Seite 276
Comment by Ricossa on January 3, 2010 at 14:27
je viens de le lire et en suis très déçu. D'abord du côté sémiologique, il y a des lacunes importantes (il appelle salicus une virga + pes, il se méprend souvent sur la nature des signes de Laon, etc...). Puis la conception modale est anachronique (tout est dans la «finale», concept tardif qui cache la réalité du mode-melos). Puis, et surtout, il y a un plan de travail, un but, qui me dérange profondément. Il y a un mépris non caché de la tradition ascétique et de la pratique liturgique traditionnelle (avec à la clé une notion ouvertement luthérienne de la justification, ce qui est acceptable chez un auteur luthérien, mais pas chez un auteur qui prétend mettre la main à une «restauration» de la liturgie catholique). Le but du livre semble être celui de démontrer la nécessité de la communion dans la main et sous les deux espèces (en ignorant tous les progrès de la théologie qui ont amené la suppression universelle de la première et partielle de la deuxième), avec un doute qui plane sur la présence réelle et sur l'aspect sacrificiel de l'Eucharistie (on pourrait citer des phrases plus qu'ambigües).
On arrive à la fin du livre avec les conclusions de l'auteur : il pense avoir démontré (en en effet c'est vrai) que le chant grégorien recèle de grandes richesses dans son traitement des textes bibliques. Il dit donc que ces richesses doivent devenir accessibles, et que... il faut donc bien supprimer le latin (au diable la belle rhéthorique du chant grégorien). Et pour que le peuple chante en participant activement, il faut instituer une sorte de Graduale Simplex en allemand (et tant pis pour les mélodies grégoriennes dont on croyait qu'il fallait les faire connaître). Le cerise sur le gâteau : selon l'auteur il faut prendre exemple sur les liturgies orientales.... on croit rêver : les liturgies orientales sont fortement cléricalisées, chacun a son rôle, les chantres chantent, les diacres et le prêtre célèbrent une liturgie mystique et le peuple.... écoute en silence. Bref : une grande déception.
Comment by Dominique Crochu on December 10, 2009 at 21:08
Merci pour l'info!
Comment by Abie on December 10, 2009 at 18:40
Excelent, Peut il avoir la version en francais de la publication
Comment by Dominique Gatté on December 9, 2009 at 20:27

Partnership

and your logo here...

We need other partners !

Support MM and MMMO !

Soutenez MM et MMMO 

!

© 2020   Created by Dominique Gatté.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service