Musicologie Médiévale

Resources for medieval musicology and liturgy

Concert N.-Dame et Journée d'étude IRHT 17-18 nov

Journée d’étude

Transcrire, éditer, chanter les liturgies pour saint Martin

IRHT Centre Félix Grat 40 avenue d’Iéna

Salle Viellard (1er étg.)

vendredi 18 novembre 10h30-16h30

Jean-François Goudesenne (section de musicologie, IRHT)

Sylvain Dieudonné (Musique Sacrée à Notre-Dame de Paris)

 

 Après le colloque de Tours d’octobre et les journées d’études à l’abbaye de Ligugé lors de la fête liturgique du 11 novembre,* voici deux journées d’étude et un concert qui clôtureront les festivités martiniennes pour le 17e centenaire de la naissance d’un des pères spirituels de l’Europe.

Les offices liturgiques et les messes composés pour la fête de saint Martin revêtent une certaine complexité, une abondante littérature, qui commence à la fin du viie siècle jusqu’au grand tournant de l’an mille, avec une apogée quelques décennies avant l’arrivée du grand chancelier de Charlemagne à Tours, Alcuin. De constants apports au fil des siècles, comme on peut le constater par de nombreuses compositions polyphoniques de l’école Notre-Dame, ainsi que la multitude des œuvres poétiques recensées dans les Analecta hymnica, chronologiquement situées dans la partie centrale du Moyen Âge… Une foisonnante et paradoxale complexité qui s’explique, comme le constatait Dom Oury, par un culte trop ancien pour bénéficier de l’unification des rites romano-francs, à partir du ixe s. comme en témoignent de nombreux offices de saints patrons francs, de s. Denis à s. Quentin, en passant par Eloi, Médard et Germain ; mais en même temps, un culte trop récent pour recevoir l’assise stable des compositions du vieux-fonds (vie-viie s.), ou aussi universel que la fête de l’Archange Michel, qui précède de peu - dont la liturgie de s. Martin semblerait parfois s’inspirer : « les rencontres entre les diverses liturgies d’Occident  (…) ne semblent pas le résultat d’échanges proprement dits, mais de l’utilisation simultanée des passages scripturaires s’appliquant comme d’eux-mêmes à s. Martin » (Dom Oury, Études grégoriennes, 7 (1967), p. 39).

Nous aborderons lors de ces journées le portrait musical du premier des grands saints confesseurs de l’Occident, observé sous l’angle du chant liturgique, qui tente de reconstruire une sorte de large chasuble cousue de maintes pièces d’étoffe et d’ornements, au travers du rite romain, mais aussi avec quelques incursions dans les domaines moins connus des sphères ambrosienne, des compositions franques et italiques un peu plus tardives que l’office de la fin du viiie siècle et quelques pièces qui mériteraient de réintégrer nos pratiques liturgiques et musicales contemporaines.

 

Ces journées s’accompagnent d’un concert, à la cathédrale Notre-Dame de Paris, jeudi 17 à 20h30, par l’Ensemble vocal de Notre-Dame, dir. Sylvain Dieudonné. http://www.musique-sacree-notredamedeparis.fr/jeudi-17-novembre-201...

La présence de Sylvain Dieudonné à l’IRHT donnera par ailleurs l’occasion de présenter le programme plus en détail et d’évoquer quelques problématiques d’édition et de transcription.

* Journées d’études de Ligugé : http://media.wix.com/ugd/3d00be_b91717ea7e4d43da9a6e06355a2c029e.pdf

Views: 74

Add a Comment

You need to be a member of Musicologie Médiévale to add comments!

Join Musicologie Médiévale

Partnership

and your logo here...

We need other partners :

© 2019   Created by Dominique Gatté.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service