Musicologie Médiévale

Resources for medieval musicology and liturgy

New software for square notation / neumes of St. Gallen and mensural notation

De Notularum Cantus Figuris ! 


Le Père Stéphane Torqueau a mis en accès libre un logiciel qu'il a créé permettant d'éditer des partitions en notation carrée, pouvant être surmontées de neumes types sangalliens. Le logiciel intègre aussi la notation mensurale !

https://www.lelogicielgratuit.com/logiciel/dncf/?fbclid=IwAR3Ka4VjR...

DNCF_mode_emploi.pdf

NB. pour les Mac, utilisez le logiciel WINE qui permet de faire fonctionner un logiciel Windows sous Mac ou Linux

Views: 4404

Add a Comment

You need to be a member of Musicologie Médiévale to add comments!

Join Musicologie Médiévale

Comment by Simon GILBERT on June 29, 2019 at 21:26

Bonsoir,

Voici plusieurs exemples issus d'un manuscrit reprenant les oeuvres de Machaut.

J'ai pris la liberté d'indiquer les semibrevis ligaturées dans les cadres bleus.

On y trouve des exemples ascendants et descendants avec corps oblique, et sans.

Le sens rythmique de ces neumes est uniquement signifié par la hampe ascendante à gauche de l'initiale de la ligature.

Merci pour votre retour ! Je n'hésiterai pas à vous faire mes autres observations à mesure que je les découvre.

Comment by Stéphane TORQUEAU on June 29, 2019 at 18:52

Bonsoir, 

merci de vos commentaires qui vont permettre d'améliorer le programme.

- Fa2, Ut1, Ut5 je les rajoute sans problème.

- je ne connais pas les semibrevis ligaturées … auriez-vous un dessin ou une partition ?

- Pour les notes au-dessus des portées à 5 lignes, cela existe mais est compliqué à rentrer… je vais simplifier.

- pour les silences et le #, cela va être facile à modifier...

Merci de toutes ces remarques, et n'hésitez pas si vous en avez d'autres...

 

Comment by Simon GILBERT on June 29, 2019 at 16:20

Un tout grand merci pour ce programme. J'étudie et travaille dans le domaine de la notation noire mesurée et je n'ai jamais, jusqu'ici, trouvé un logiciel satisfaisant pour l'édition de partitions anciennes !

Au cours de ma découverte de cet outil, je suis cependant tombé face à ces quelques soucis :

(Que j'ai relevé dans le cadre d'un usage de la notation noire mesurée, mais que je constate aussi dans le cadre de la notation blanche des XVe et XVIe siècles)

  • De ce que je comprends, la première barre de rythmes correspond aux indications grégoriennes (punctum, virga, clivis, etc.) laissant la barre de notation moderne pour l'usage du logiciel en écriture de notation mesurée. Toutefois, les outils disponibles permettant de ligaturer les notes ne permettent pas certaines écritures typiques des voix de ténor. C'est le cas, notamment, pour les semibrevis ligaturées (en forme graphique de porrectus avec hampe vers le haut. Même les notes simples (non ligaturées) ne sont pas permises en association de ligature. S'il est possible pour le second cas de "tricher" en utilisant les notations grégoriennes pour créer des ligatures, l'absence de hampes montantes rend impossible l'expression des deux semibrevis ligaturées (à moins de tracer la hampe à la main après impression)
  • Je regrette aussi l'absence de certaines clefs : Fa2, Ut1, Ut5 pourtant bien utilisées dans les manuscrits de l'époque (voir les manuscrits de G. de Machaut)
  • De la même manière, l'intégration de portées à 5 lignes est très intéressante, mais l'impossibilité d'écrire une note au dessus de la 5e ligne empêche la transcription telle qu'écrite dans le manuscrit en forçant l'indication d'un changement de clef là où la source n'en prévoit pas.
  • Un autre détail, nettement moins important, les symboles de silences de la notation mesurée se fixent systématiquement dans le 3e interligne. Pour des facilités de lectures, on comprend aisément pourquoi les copistes de ces époques fixaient les silences à hauteur des notes les encadrant.
  • Toujours concernant les silences en notation mesurée, il semblerait qu'il soit impossible de prévoir un silence de 2 tempus (barre verticale sur deux interlignes) sans avoir recours à la notation traditionnelle grégorienne. A nouveau ce problème peut être contourné, mais l'on se retrouve alors avec deux figures de silence différentes ce qui peut prêter à confusion lors d'une lecture de partition éditée avec ces moyens...
  • Enfin, dernier problème, le symbole dièse traditionnel et toujours en usage aujourd'hui n'apparaît pas dans les options. Ce problème est moins ennuyant dans la mesure où un symbole dièse est prévu dans le programme.

Ceci étant dit, loin de moi l'idée de dévaloriser l'accomplissement d'un tel programme! Cet outil se rapproche le plus de la réalité graphique et me permet déjà de gagner pas mal de temps face à une réalisation purement manuscrite des partitions !

Encore un grand merci donc, d'autant plus en constatant l'accès libre au programme !

Comment by Dominique Gatté on June 29, 2019 at 15:43

Il existe un émulateur Windows pour Mac pour faire fonctionner le logiciel !

https://www.winehq.org/

Comment by Louis-Marie Salaün on June 29, 2019 at 11:07

Un immense merci au Père Torqueau pour cette géniale invention!

Comment by Dra. Isabel Arias on June 29, 2019 at 11:05

C'est dommage on ne peut pas l'utliser parce que j'utilise mac.

Partnership

and your logo here...

We need other partners !

Support MM and MMMO !

Soutenez MM et MMMO 

!

© 2020   Created by Dominique Gatté.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service