Musicologie Médiévale

Resources for medieval musicology and liturgy

L'ensemble vocal Euouae, qui tire son nom de l'abréviation de "saeculorum, amen" les deux derniers mots de la doxologie qui conclut les chants de procession, a été fondée en 2010 par Steven Sven Olbash sur la conviction que la musique, faite de sons, ne peut pas être écrite. En utilisant des techniques de répétition qui ont été employées avant le 10ème siècle, quand la notation musicale pour le chant, qui avait été précédemment chanté de mémoire, a commencé à apparaître, les membres de l'Ensemble sont encouragés à explorer de nouveaux modes d'expression et à tirer parti des compétences différentes que peuvent être exigées d'eux dans des cadres plus traditionnels.

 Une grande partie du répertoire de l'ensemble est réalisé à partir des fac-similés de manuscrits médiévaux qui diffèrent considérablement des conventions modernes de notation, ainsi que de plusieurs transcriptions nouvelles qui ont été préparées par le directeur du groupe.

C'est ici:

http://euouae.com/bios/

 

Views: 221

Tags: Grégorien, Site internet

Add a Comment

You need to be a member of Musicologie Médiévale to add comments!

Join Musicologie Médiévale

Comment by Ricossa on October 2, 2015 at 16:47

je viens d'écouter leur interprétation du graduel Requiem æternam, et ça me laisse très perplexe.

On peut discuter sur l'interprétation des neumes, mais là c'est l'arbitraire total. Je défie quiconque à retrouver les neumes à partir de leur interprétation

Comment by Alberto Diaz-Blanco on October 1, 2015 at 10:40

Vous avez quelque part raison M. Ferrand, nous, chanteurs du répertoire grégorien, avons découvert pour la plupart le grégorien à partir des livres modernes (le Triplex dans mon cas). Nous avons appris les mélodies à partir de ces livres. Ensuite, la pratique régulière fait que, peu à peu, le chanteur se détache des notes, pour se concentrer davantage sur les neumes santgalliens ou messins (Laon 239) afin d'essayer de les reproduire vocalement (une interprétation du XXIè siècle, bien entendu, qui peut s'avérer plus ou moins "convaincante"). Finalement, à mon avis, une fois le texte, la mélodie assimilés et intériorisés, le chanteur devrait se détacher de la partition pour aller vers la prière et faire vivre véritablement le chant dans la liturgie.

Nous n'avons pas d'enregistrement du chant romano-franc du VIII siècle, nous pouvons seulement imaginer, deviner l'interprétation des chanteurs-notateurs des premiers manuscrits, seule trace du répertoire à ses origines. J'ai pu voir et écouter sur Youtube quelques interprétations de l'ensemble Euouae, la façon de diriger de son directeur et j'ai également lu sur son blog les polémiques qu'il a déclenché lors qu'il a assisté aux cours de Cremona de la AISCGre section italienne sur l'interprétation des professeurs du stage de grégorien. Ma conclusion, je ne peux qu'être sceptique par rapport à cette "révolution interprétative" de cet ensemble...

Monsieur Alain Ferrand, je lis que vous êtes le directeur du Choeur grégorien de Tours. Je profite pour vous demander si vous avez des enregistrements en CD. Je serai intéressé pour ma collection discographique. Merci d'avance pour votre réponse.

Comment by ALAIN FERRAND on October 1, 2015 at 9:39

Travailler sur des fac-similés oui mais osez vous affirmer que vous n'avez pas découvert le grégorien sur un 800 ou un Triplex

Conviction que la musique faite de son ne peut être écrite ? Je comprends mal

Comment by Alberto Diaz-Blanco on June 5, 2014 at 18:43

Cher Dominique,

Je viens de découvrir ce billet... Merci pour l'info. Comme tu peux imaginer, je viens de commander le CD pour ma collection.

Partnership

and your logo here...

We need other partners :

© 2018   Created by Dominique Gatté.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service